Les Saisons Russes 2018, 3e Edition, ont débuté par une très belle et intime exposition de photos « Un jour, en Russie » à la mairie du 6e de Lyon. Réalisées dans le genre « street photography » par Dima Zverev et Rouslan Shamoukov, ces photographies de rue mettent en lumière des russes au quotidien, leurs visages heureux, tristes, amoureux, drôles … Derrière chaque photo, une histoire. Des histoires de vies qui constituent l’histoire de ce grand pays. L’occasion de découvrir « des gens comme nous ».

Un Concert de musique classique hommage… A l’occasion de la commémoration du centenaire de la mort de César Cui, compositeur russe d’origine française, Céline LALY a fait la première de César Cui (rarement interprété en France) à l’amphithéâtre de Sainte-Foy-lès-Lyon. Concert voix et piano accompagné d’une sélection de tableau en illustration visuelle, un véritable voyage poétique dans l’univers du compositeur.

L’exposition « L’Immigration russe en France » par la bibliothèque Diderot et son fond slave de portée internationale, a retracé l’arrivée des Russes en France, suite à la Révolution de 1917.

On est lundi ? C’est le moment d’aller au cinéma avec la projection du film « Le temps des Premiers » de Dmitri Kisselev (2017) sur un événement majeur de l’exploration spaciale : la première sortie d’un homme dans l’espace ! Premier aussi au box-office russe en 2017 ! En pleine guerre froide, les deux superpuissances URSS et USA rivalisent dans la course pour la conquête de l’espace. L’URSS est en tête et veut assurer la première sortie de l’homme dans l’espace. Quinze jours avant le lancement, un vaisseau expérimental explose, sans laisser le temps d’en chercher la cause. Les risques sont immenses mais les Soviétiques ne peuvent pas céder le leadership.

Pour tous, une Exposition sur la Bande Dessinée russe, avec une conférence de Andreï Drozdov, de la bibliothèque « Anna Akhmatova » de la ville de Moscou, bibliothécaire et spécialiste de bande dessinée. Une découverte de l’histoire et des grands noms de la bande dessinée soviétique qui connu un développement chaotique en URSS et qui reste assez méconnu des Russes eux-mêmes.

Des extraits dessinés de journaux et de publications périodiques datant de 1905 à 1995, rarissimes et de grandes valeurs, ont été exposés.

L’Eglise orthodoxe russe de la Protection de la Mère de Dieu a ouvert ses portes au public le samedi avec Alexandre Davidoff qui a fait découvrir les origines de la paroisse de la Protection de la Mère de Dieu à Lyon, suivi des chants de la liturgie orthodoxe russe par le chœur de l’église russe de Lyon sous la direction d’Alexis Vassilenko, d’une conférence « Qu’est-ce que l’orthodoxie? » de Vladimir Golovanow, et pour clore ce riche programme, « L’essor de la spiritualité orthodoxe et « l’Âge d’or » de l’iconographie russe (14ème-15ème siècles) par Mathey Leszczynski. Pour finir, une dégustation pascale a eu lieu avec des spécialités traditionnelles russes de Pâques (thé, Koulitch, paska, etc..) ainsi qu’une exposition des fameux œufs peints.